Les Gardiens de Cahem – Le Lac des Lumières – Chapitre 1

Le fracas des armes était retentissant sur les plaines enneigées de la Forteresse de Neige. Au loin, les formes acérées de la chaîne de montagne surnommée les Mâchoires surplombaient le champ de bataille et apportaient un sentiment de terreur supplémentaire à l’horreur déjà présente.

L’air était saturé par les cris de souffrance, les frappes acharnées sur les armures métalliques des Chevaliers du Bastion et les cris inhumains des Horreurs Impies composant la terrible armée du Dieu Ver.

La neige s’était transformée, passant d’une superbe neige épaisse et soyeuse en une masse informe rouge écarlate, mutée par l’odieuse confrontation qui se déroulait depuis des heures, piétinée par les pieds et les sabots, et des formes totalement indistinctes.
Hwarmgaal, surnommé le Parangon Sombre, Gardien de Cahem et Maître du dragon Maelström, se tenait debout devant l’immensité des armées du terrible adversaire que les Forces Humaines affrontaient en ce jour maudit.

Le sang ruisselait sur sa joue, les bras engourdis après de longs combats acharnés, sa hache d’os pendante sur son flanc, il scruta le champ de bataille pour constater le désastre qui se profilait. L’ennemi était trop puissant, des hordes Innommables se ruaient sur les Forces Humaines, déchiquetant de leurs griffes acérées les armures pourtant réputées des Chevaliers. Les lignes reculaient, alors que le soleil commençait à descendre dans le ciel froid, traçant une légère ligne rouge accentuant l’effet sanglant de la scène se déroulant sur les Terres de Cahem.

Le Gardien de Cahem fixa son regard sur chacun de ses compagnons : Zesha l’Inquisitrice des Forêts, Haute Prêtresse de Trestam le Tout, Parsilon d’Emathor, l’Oracle Pèlerin issu du Lac des Lumières, Graeyar, Capitaine de l’Ordre des Chevaliers de Neige, Shiv’Na La Sifflante, originaire du mystérieux désert du sud des Terres de Cahem. Chacun de ses compagnons de route affrontait l’impossible et l’inéluctable, alors il comprit que la Fin serait imminente.
Le souffle court, comprimé et douloureux, son armure lui semblant désormais aussi pesante qu’une lourde armure d’acier, il scruta le ciel qui se transformait, comme annonciateur de la fin de Cahem.

IL arrivait.

Il le sentait.

Maelström était enragé et lui labourait de ses griffes son épaule, entaillant ses muscles et ses chairs mais la douleur était devenue secondaire, il avait atteint une inertie totale devant la fatalité qui atteignait son subconscient.
Ses pensées dérivèrent, son esprit Possédé prit le contrôle et Maelström le guida mentalement vers le chemin qu’il devait emprunter pour affronter son adversaire ancestral qui s’incarnerait bientôt. Le Temps et l’Espace n’étaient plus utiles, il se souvint des Temps Passés et des Affrontements Immémoriaux.
Alors il s’abandonna totalement aux réminiscences, sachant que son sacrifice n’était rien, il n’était qu’une enveloppe physique servant de réceptacle, et comme tout Gardien avant lui, il donnerait son existence humaine pour sauver les Terres de Cahem.
Esquissant un rictus mauvais, il serra sa hache d’os et la poignée de son épée antique, et alors que le tonnerre se mit à gronder et qu’un terrible hurlement indescriptible déchirait l’Espace, il hurla vers l’ennemi et chargea le Dieu Ver qui venait de faire son apparition.


« Et voilà mes chers enfants pour notre première lecture des légendes du Dieu Ver, l’heure est venue d’aller rejoindre vos alcôves ! »
Refermant un lourd volume de cuir incrusté de symboles, Parsilon d’Emathor congédia les studieux apprentis de l’Académie du Lac des Lumières, et le replaça dans sa bibliothèque chargée de nombreux ouvrages.
Tandis que les apprentis prenaient congé, le vieil homme eu un moment d’abandon et se surprit à conserver la main sur la tranche du volume en poussant un soupir nostalgique, teinté de peine et d’une émotion étouffée.

wpChatIcon
قطعات خودرو